CHMP. DEP. +35: Nos féminines calent pour leur première rencontre.

Décidément, ce début de saison n’est pas des plus aisé pour notre équipe féminine lors de ces championnats départementaux +35. Après une première rencontre forfait en raison d’un trop grand nombre de blessées et d’indisponibilités, ce sont Nilda et Cindy qui ont formé la première paire pour défendre nos couleurs lors de cette seconde journée de championnat.

Avec une 30/2 et une 40 qui démarrait la compétition par équipe, opposées à une 30/1 et une 30/4, notre équipe ne partait pas favorite.

Et pourtant que ce soit Nilda opposée à une ancienne 30 ou Cindy, les supporters qui se sont déplacés pour l’occasion: Maryline, Nith, Hervé, Luc & Eric y ont cru férocement lors de la première manche de chacun des matchs. La victoire était en chacune de nos joueuses.

Mais deux joueuses appliquées du côté du Gazelec et une ambiance particulière ont à chaque fois fait basculer la fin de la première manche en faveur de nos adversaires du jours et compromis le démarrage du second set, et fait sortir du match nos deux joueuses.

Mais ça fait parti de l’expérience qu’il faut accumuler en match par équipe, pour souder une équipe et réussir à construire sa bulle pour les prochaines rencontre.

Le double sera une suite logique des simples, avec une paire 30/1 & 30/2 opposée à nos joueuses, nous n’étions pas calibrer pour l’emporter sur cette rencontre et le résultat sportif est certes sévère mais finalement logique.

Victoire du Gazelec 0-4.

Cependant, je pense que ce qu’il faut retirer de cette journée est bien au-delà du résultat sportif. Nous avons vu sur le terrain et sur le banc des supporters, des filles ultra-motivés à s’entrainer ensemble, pour créer une vraie cohésion d’équipe, progresser ensemble et générer une équipe stable, disponible et ambitieuse pour défendre les couleurs du tennis féminin à Jargeau. Et c’est souvent dans les moments difficiles que naissent les plus belles aventures ! Alors retenons cette prise de conscience et cette volonté de quelques-unes de nos joueuses de créer, lancer en quelque sorte une petite révolution gergolienne, pour une nouvelle dynamique du côté de nos féminines. L’étincelle est là ! Et moi j’y crois ! 🙂